Retour à la page d'accueil

LA REVOLUTION A SAINT MARTIN DE LA MER ET DANS SES ENVIRONS

LA FAMILLE ESPIARD ET L'EMIGRATION

Au sujet de cette famille, voir aussi
La généalogie des Espiard
, et
le portrait de Sébastien-Joseph COMEAU DE CHARRY

Sont recensés ici les membres des familles ESPIARD des branches d'Allerey, de Mâcon, de Meix-Pinot, de Mâcon (y compris leurs gendres de COMEAU), de Colonge et de Clamerey qui étaient vivants en juillet 1791, date principale d'émigration des nobles.

Sur 22 hommes : 19 ont émigré dont 2 seront guillotinés à leur retour sous la Terreur et 4 au moins sont morts au combat.

3 n'ont pas émigré :

  • Julien ESPIARD de MEIX-PINOT, 25 ans, officier aux Amériques
  • Antoine-Bernard COMEAU, 61 ans
  • Jean-Alexandre ESPIARD de MACON, 11 ans

Sur 6 femmes, 1 a émigré

 

Prénom

Naissance

Décès

Age en 07/1791

Conjoint

Emigration

 

Famille ESPIARD-HUMBERT D'ALLEREY (Descendants de Pierre et de Marie-Anne BAUYN )

Auguste-Louis-Zacharie

01/03/1732
à Dijon

20/04/1794

59

Charlotte-Lucie CHAMPEAU de SAUSSEY

Oui

Condamné à mort par contumace. Arrêté et guillotiné le 20/04/1794


Famille ESPIARD de MEIXPINOT

Jeanne-Marie CHARLES

1728

1798

63

+Sébastien-Joseph ESPIARD de MEIX-PINOT

Oui

Veuve, elle émigre, avec ses enfants en 1791 et revient en France avant octobre 1792 avec son fils Antoine Bernard pour gérer les biens de la famille.

Enfants de Sébastien Joseph ESPIARD de MEIXPINOT, Gendarme de la Garde Royale, et de Jeanne Marie CHARLES

 

Alexandre

20/09/1750
à Paris

vers 1822

41

Jeanne VERTUS

Oui

Capitaine d'artillerie, affecté auprès du Duc d'Enghien

Jean-Anne-Guillaume

27/12/1752
à St Martin de la Mer

22/01/1822

38

Anne-Thérèse LAVRAIRE de CERGY

Oui

Lieutenant-colonel du régiment d'Auvergne, rejoint l'armée de Condé. Sa femme est emprisonnée à Autun en 1793, et ses biens sont saisis.
Il rentre en France en 1802

Louis-Philibert

16/08/1755
à Liernais

08/10/1799
au combat

35

Non marié

Oui

Capitaine au régiment du Soissonnais en 1791, rejoint l'armée de Condé.
Est tué le 08/10/1799 dans une charge pour prendre le pont de Constance aux troupes de Masséna

François-(Louis)-Marguerite

08/01/1758
à Liernais

20/07/1795
à Quiberon

33

Marié ?

Oui

En 1795, il rejoint l'armée des Chouans à Quiberon, via l'Angleterre, en participant au corps expéditionnaire organisé avec l'aide des anglais..
Blessé, il est fusillé par les troupes de Hoche.

Claude

07/09/1759
à St Martin de la Mer

1793

31

Non marié

Oui

Officier de l'armée de Condé, il meurt au combat en 1793.

Joseph-Sébastien dit "Joseph"

21/09/1763
à Liernais

01/03/1821

28

Claire NEVERS

Oui

Capitaine au Régiment Royal Dauphin, il rejoint l'armée de Condé en 1791. Rentre en France en 1795. Ne parvient pas à se faire rayer de la liste des émigrés et vit caché à Sincey-les-Rouvray jusqu'en 1812

Julien

09/01/1766
à Liernais

 

25

Sans alliance connue

Non

Officier en 1781, il se porte volontaire pour rejoindre le corps d'armée de Rochambeau, chargé de soutenir Washington dans la guerre d'indépendance d'Amérique. Il démissionne de l'armée le 23/07/1791 et rentre à Saulieu. En 1801, il réside à Liernais.

Louis-Philibert 2

08/01/1767
à St Martin de la Mer

 

 

24

Sans alliance connue

Oui

Lieutenant au Régiment "Berry", il rejoint l'armée de Condé
Rentre en France en 1801 et reprend du service en 1802 comme capitaine dans l'armée de Napoléon, puis dans celle de Louis XVIII. Il est Chevalier de l'Ordre Militaire de St Louis.

Antoine-Bernard

28/03/1769
à Liernais

1840

22

Aimable-Louise-Rosa ROBERT de CHEVANNES

Oui

De santé fragile, il émigre avec sa mère et ses frères en 1791, mais revient avec elle en 1792 pour reprendre la gestion des biens de la famille.

Guillaume 1770  

21

 
Oui

Son sort est inconnu

Julien 2

23/03/1771
à Liernais

18/03/1811

20

Claudine-Jeanne-Pierrette MOROT

Oui

Lieutenant dans l'armée de Condé, il rentre avec ses frères en 1801 et quitte l'armée.

Joseph 2

1773

1795

18

 

Oui

Lieutenant dans l'armée de Condé, il meurt au combat en 1795.

Alexandre 2

1775
à Liernais

1850

17

Claudine-Alexandre-Gabrielle MOROT

Oui

Lieutenant en second au régiment de Vintimille en 1791, il émigre avec ses supérieurs. Il rentre en 1801 et rejoint le même régiment, où il fera carrière.


Famille ESPIARD de MÂCON (Descendants de Louis-Philibert x Françoise-Xavière DE CHAMPEAU )

Françoise-Xavière-Jeanne-Baptiste

12/10/1748
à St Martin de La Mer

 

 

Antoine-Bernard de COMEAU 1730 - 1806

61 ans

 

Non

Ses deux fils émigrant, et déjà âgé, Antoine-Bernard de COMEAU reste au domaine. Arrêté en 1793 et incarcéré à Dijon, il est libéré le 17/08/1795. Françoise-Jeanne recueille en 1791 les enfants de son frère Jean-Baptiste-Pierre-Lazare et se réfugie chez sa fille aînée Françoise-Xavière-Melchiore de COMEAU, épouse de MONTCRIF à Brazey.

Jean-Baptiste-Lazare-Pierre

26/02/1751
à St Martin de la Mer

23/06/1815

40

Anne-Augustine-Bénigne ESPIARD de LA COUR

Oui

Colonel au Régiment de la Reine, puis Lieutenant des maréchaux de France, rejoint l'armée de Condé. Blessé le 24/08/1793 à Bergzabern. A Constance en 10/1797. Se fait rayer de la liste des émigrés et revient à Mâcon en 1798.
Anne-Augustine-Bénigne ESPIARD de LA COUR est arrêtée en 1793 et incarcérée à Dijon. Elle est libérée le 27/07/1794. Ses fiefs de Mâcon et de La Cour sont mis sous séquestre.

Famille ESPIARD de MÂCON (Descendants de Jean-Baptiste-Lazare-Pierre ESPIARD de MÂCON x Anne-Augustine-Bénigne ESPIARD de LA COUR

Françoise-Xavière-Claude-Bénigne


22/06/1778
à St Martin de la Mer

1841

 

Sébastien-Joseph-François COMEAU de CHARRY

Non

Après l'arrestation de sa mère, se réfugie avec sa fille Augustine chez M et Mme de MONTCRIF, puis à Brazey

Jean-Alexandre (Philibert)

17/09/1780
à St Martin de la Mer

02/04/1836

11

Non

Il a 11 ans au moment où son père émigre. Lorsque sa mère est arrêtée et emprisonnée en 1793 il est recueilli par Françoise-Xavière-Jeanne-Baptiste ESPIARD de MÂCON. Il vit reclus 5 ans à Brazey, puis, au retour de son père en 1798 entre à l'école militaire d'Auxerre.
Sert dans l'armée d'Italie en 1800. Garde du corps de Louis XVIII en 1818. Hérite du domaine de Mâcon, mais renonce à son héritage.

Bénigne-Victoire

04/07/1783
à St Martin de la Mer

10/02/1864

8

• Joseph MOUSSIER

• Jean-Baptiste de SARCUS

Non

Elle a 8 ans lorsque son père émigre, et moins de 10 ans lorsque sa mère est arrêtée et emprisonnée.

Famille COMEAU de CHARRY (Descendants d'Antoine-Bernard COMEAU x Françoise-Xavière-Jeanne-Baptiste ESPIARD de MÂCON)

Françoise-Xavière-Melchior

09/11/1767
à St Martin de la Mer

1840

23

A.G. de MONTCRIF

Non

Recueille à Brazey en 1791 Françoise-Xavière-Jeanne-Baptiste ESPIARD de MÂCON et les enfants de Jean-Baptiste-Lazare-Pierre.

Sébastien-Joseph-François

04/02/1771
à St Martin de la Mer

05/02/1844

20

Françoise-Xavière-Claude-Bénigne ESPIARD de MÂCON, sa cousine

Oui

Jeune officier, il rejoint le prince de Condé à Worms en 10/1791. En 04/1800, entre au service de l'électeur de Bavière comme capitaine d'artillerie. En 1801, ambassadeur de l'électeur auprès de Napoléon. Fait campagne avec l'armée bavaroise de 1805 à 1812. Blessé à Polotsk en 10/1812, il est fait prisonnier par les russes. Démissionne de l'armée bavaroise en 1814 et revient à St Martin.

A écrit ses mémoires. Voir des extraits

Jacques-Louis-Joseph

02/10/1772
à St Martin de la Mer

 

 

18

 

?

 

Louis-Alexandre

1775

1850

16

Adeline de CHAMPFLOUR

Oui

Cadet, il émigre avec son frère Sébastien-Joseph.

Xavière-Alexandre-Julie

21/02/1777
à St Martin de la Mer

 

 

14

 

?

Anne-Bénigne-Antoinette-Claudine

09/01/1779
à St Martin de la Mer

 

 

12

 

?

Alexandre

1780

1794

11

 

?


Famille ESPIARD de COLONGE : (Descendants de Jean-Alexandre ESPIARD de COLONGE x Frédérique Eugénie de GAIL

Pierrette

08/08/1744
à St Martin de la Mer

 

 

46

 

?

François-Alexandre

24/06/1752
à Paris

08/08/1814
à Munich

39

Noëmie de GAIL, sa cousine

Oui

Capitaine d'artillerie depuis 1782, il devient Directeur Général du Ministère de la Guerre de Bavière en 1817

Bénigne

1754

1837

37

 

?

 

Famille ESPIARD de CLAMEREY et de PROMENOIS

Claude-Charles

1745

1793

46

Madeleine-Charlotte LANGUET de SIVRY

Oui

Emigre en 1791, et revient au début de la Terreur, espérant récupérer ses biens saisis. Arrêté et guillotiné.