Retour à la page d'accueil
Plan du site
Aide - Mode d'emploi du site
Moteur de recherche
Les pages à ne pas manquer
Les nouveautés du site
Carmagnole au Bois des Issards
Site in English
Envoyer un courriel

En attendant d'en savoir plus sur ce qui s'est réllement passé, rejoignons Pierre Lazare et les habitants de St Martin en ce début de la Terreur ...

 

Carmagnole au Bois des Issards
Boite à outils
Archives
A propos du site

page précédente page suivante

 

Que s'est-il passé à St Martin de La Mer entre l'automne 1792 et la fin de la Révolution ?

Lecteur, je dois l'avouer humblement ... dans l'histoire du bois des Issards, un évènement capital s'est produit pendant cette période, et je n'en ai trouvé nulle part la trace concrète. J'en connais seulement le résultat, car Pierre-Lazare ne m'a pas tout dit (pourquoi a-t'il gardé le silence sur cette question obsédante ?) :

à la fin de la Révolution,
le bois des Issards est devenu bois communal,
placé sous la responsabilité des Eaux et Forêts.

Que s'est-il passé ?

Quelques hypothèses de scénario :

  • Scénario 1

Fin 1792, début 1793, sous la Convention, la France est politiquement divisée en deux camps représentés par les tendances girondines et montagnardes. Les Girondins vont bientôt perdre le pouvoir au profit des Montagnards. Les maires nommés après leur "coup d'état" du 2 juin 1793 (invasion de la Convention par les sans-culottes parisiens) sont choisis parmi les partisans de leur tendance politique.

Le maire Pierre COUHARD, dont le mandat va s'achever en 1793, et qui sent peut-être déjà le pouvoir municipal lui échapper, a-t-il voulu faire un mauvais coup aux partisans de l'autre camp, en accélérant le processus de "communalisation" du bois des Issards prévu par les décrets d'août 1792 ?

Dans cette hypothèse, Pierre-Lazare et le conseil municipal de 1793, composé deux ou trois ex-propriétaires de parcelles du bois des Issards se seraient trouvé devant le fait accompli.

Ce qui laisse planer un doute sur ce scénario, c'est le fait que Pierre COUHARD reste membre du nouveau Conseil Municipal en 1793. S'il avait été l'instigateur d'un mauvais coup contre les autres membres du Conseil, il aurait sans doute été évincé de celui-ci.

  • Scénario 2

Les décrets d'août 1792 de la Convention sur les communaux prétendaient règler un problème délicat et lourd de conséquences dans le monde agricole. Les Montagnards arrivés au pouvoir lors du coup de force du 2 juin 1793 n'ont pas remis en cause cette décision. La machine administrative a continué la mise en oeuvre des décrets, sans l'intervention des élus locaux. Lorsque la Révolution s'est terminée, les actes administratifs de "communalisation" du bois des Issards étaient achevés.

Ce qui permettrait de valider ce scénario serait la découverte, parmi les actes administratifs du département de Côte d'Or, de ceux relatifs aux terrains communaux de St Martin de La Mer. La recherche est en cours ...

  • Scénario 3

Celui dont toi, lecteur, tu es l'auteur ...


Lecteur, tu peux contribuer à la découverte de ce "chaînon manquant" de l'histoire du bois des Issards.

Si tu t'es déjà intéressé à l'histoire de cette époque, tu as peut-être déjà entendu parler de faits similaires survenus dans d'autres lieux et tu peux m'aider à comprendre ce qui s'est passé à St Martin.

Si c'est la première fois que tu entends parler de ce sujet, ton avis m'intéresse : lequel des deux scénarios décrits ci-dessus te semble le plus plausible, ou penses-tu à un troisième scénario ?

En remplissant le formulaire ci-dessous, tu aideras à faire jaillir la lumière ...



Parmi les scénarios proposés, celui qui me paraît le plus vraisemblable, est :

Ma proposition de scénario et/ou mes commentaires sont les suivants :


page précédente

Avant d'aller plus loin dans cette histoire, voulez-vous en savoir plus sur :

page suivante

La Révolution à St Martin
La Révolution et les bois
La Révolution et les paysans
Chronologie de la Révolution

Retour en haut de la page