Retour à la page d'accueil
Plan du site
Aide - Mode d'emploi du site
Moteur de recherche
Les pages à ne pas manquer
Les nouveautés du site
L'histoire de St Martin de la Mer,
village en Morvan
Site in English
Envoyer un courriel
St Martin de la Mer
Histoire
Visites en Images
Boite à outils
Archives
A propos du site

Abréviations utilisées : ° = naissance, + = décès, SOSA nn = notation du rang généalogique par rapport à l'auteur

A

B

C

D

E

F

G

H

I

J

K

L

M

N

O

P

Q

R

S

T

U

V

W

X

Y

Z

Nom - Prénom  
A  
AMANTON Claude Conseiller de Préfecture de la Côte d'Or pendant la Restauration. Signataire de documents concernant le Bois des Issards.
Associé à la rédaction du Journal de la Côte d'Or de Dijon à partir de 1813, il en fit l'acquisition en 1814 et utilisa dès lors ce journal comme organe de la Restauration en Côte d'Or.
B  
BILLARD Jean Cécile

Fils de Philibert et Jeanne COTTIN

Voir généalogie

Voir chronologie

Né le 17/12/1752 à St Martin de La Mer Mort entre 1817 et 1820
Marié le 15/01/1782 avec Thérèse CHARLES, fille de Denis et Claudine BOUILLOTTE
Enfants :
- Jeanne °02/01/1783 Héritière du bois des Issards. X François RONSIN
- Claude °12/12/1784
- ? °25/09/1786
- Jean °28/06/1789

Manouvrier Sait lire et écrire
Co-partageant du Bois des Issards en 1786.
BILLARD Philibert Père de Jean Cécile 
BOURMARD Martin Mari de Jeanne GEAY, fille de Philibert  
   
C -> D  

CHARLES François 

Voir généalogie

Voir chronologie

Né en 1706 Mort en février 1798
1er mariage le 26/11/1742 avec Dominique POMMEREAU
Enfants :
- Jean-Baptiste °23/06/1744 +05/07/1744
- Louis-Philibert °10/05/1745
- Claude °24/09/1747 +25/02/1748
- Reine-Pierrette °26/05/1749
- François °02/05/1751 +26/03/1752
- Jeanne-Marie °24/06/1753
- Claudine °16/10/1756
2ème mariage le 27/11/1759 avec Jeanne COMTE à St Léger de Fourches
Enfants :
- Anne °26/11/1760
- Françoise-Pierrette °28/08/1764
- Reine °14/10/1765 Héritière du bois des Issards. X Jean LHOMME
- Jeanne-Françoise °09/07/1769
- François °13/12/1772

Sait lire et écrire.
En 1742, recteur de l'école de Saint Martin de la Mer, puis chantre de l'église du village, et cultivateur en même temps.
Co-partageant du Bois des Issards en 1786, il a un contentieux avec ses co-partageants, à qui il fait procès en 1786 pour divagation de bestiaux

Voir : un contrat de chantre-recteur d'école (Alligny-en-Morvan - novembre 1790)

CHARLES Reine 

Fille de François

Voir généalogie
Voir chronologie

Née le 14/10/1765 à St Martin de la Mer Morte en ?
Mariée en ? à Jean LHOMME
Héritière de son père François qui est mort avant l'épilogue de cette affaire, elle rentre en possession de sa portion du Bois des Issards en 1821

COLLENOT Dominique

Fils de Lazare et de Catherine GEAY 

SOSA 32 & 74

Voir généalogie

Voir chronologie

Né le 29/07/1787 à St Martin de la Mer Mort le 09/11/1880 (tombe dans le cimetière de St Martin)
Marié le 19/02/1810 avec Catherine MARACHE, fille de Dominique et Jeanne ROULOT
Enfants :
- Marie °15/12/1810 SOSA 37 x Pierre RONSIN, fils de François
- Catherine °15/05/1813
- Lazare °13/09/1815
- René (SOSA 16) °06/07/1818 +24/05/1892 x Claudine POMMEREAU °11/02/1822 +13/02/1904

 

COLLENOT (Pierre) Lazare

Fils de Pierre et de Claudine SERPILLON

SOSA 64 & 148

Voir généalogie

Voir chronologie

Né le 07/04/1755 à St Martin de la Mer Mort le 07/03/1830
Marié le 25/01/1785 avec Catherine GEAY, fille d'Emiland et de Marie NAUDIN
enfants :
- Philibert °12/04/1786 +15/04/1786
- Dominique °29/07/1787 +09/11/1880
- Lazare °16/08/1789
- et 'un enfant' °09/09/1790 +09/09/1790 Ondoyé à la maison par Anne CANAT, sage-femme.
Cultivateur-propriétaire à St Martin, Sait lire et écrire.
Maire de St Martin de la Mer de 1793 à de 1797 et de 1810 à 1821. Voir page sur les maires de St Martin
Il vit intégralement l'affaire du Bois des Issards : comme co-partageant du bois en 1786, et comme maire de St Martin. A l’épilogue en 1821, il est le seul survivant des 6 co-partageants. Il a alors 66 ans.

COMEAU de CHARRY Sébastien-Joseph-François de,

 

Voir la généalogie détaillée des familles COMEAU et ESPIARD.

Né le 04 février 1771 à St Martin de la Mer.Il est décédé le 05 février 1844.

Ses parents habitent à Mâcon, chez les Espiard, puis au mariage de Jean-Baptiste-Pierre-Lazare, ils viennent habiter Brazey, acheté au Chevalier de JAUCOURT.
Un oncle de sa me offre de lui faire avoir la charge de l'Abbaye de Valcroissant et ses parents le destinent à l'état ecclésiastique, mais il choisit la carrière des armes, comme la plupart des hommes de sa famille.
10/1784 : entre à l'école des Bénédictins de Metz, préparatoire aux écoles militaires.
01/08/1786 : entre à l'Ecole Militaire de Metz comme sous-lieutenant (Napoléon BONAPARTE est de la même promotion)
01/08/1789 : nommé lieutenant en second dans le régiment de Metz, artillerie.. 01/04/1791 : lieutenant en premier
04/10/1791 : ayant émigré, il rejoint le Prince de Condé à Worms
1792-1800 : campagnes avec l'armée de Condé
04/04/1800 : entre comme capitaine d'artillerie de 1ère classe au service de SAS l'électeur de Bavière, avec l'autorisation du Roi Louis XVIII en exil, puis de Napoléon, Premier Consul, qui l'accepte comme Ambassadeur du Grand Electeur de Bavière à Paris en 1801.
1805-1812 : campagnes avec l'armée bavaroise
18/10/1812 : a la jambe droite fracassée par un boulet de canon lors de la prise de Polotsk, et est fait prisonnier par les russes
0101/1814 : démissionne de l'armée bavaroise pour ne pas devoir combattre contre la France. Le Roi de Bavière lui accorde une pension "maximum". Il rentre en France après l'abdication de Napoléon. Il retrouve sa vie de famille dans son domaine de La Cour d'Arcenay.
Maire de St Martin de la Mer de 1821 à 1830
Le baron Sébastien-Joseph COMEAU a écrit ses souvenirs d'émigration édités sous le titre "Souvenirs de guerre en Allemagne sous la Révolution et l'Empire" Plon 1900

Sébastien-Joseph-François a épousé Françoise-Xavière-Claude-Bénigne ESPIARD DE MÂCON (D'), fille de Jean-Baptiste-Lazare-Pierre ESPIARD DE MÂCON (D') et Anne-Augustine-Bénigne ESPIARD DE LA COUR (D'). Françoise-Xavière-Claude-Bénigne est née le 22/juin/1778 à St Martin de la Mer, , 21. Elle est décédée en 1841.

COQUILLE Guy, sieur de Romenay

Jurisconsulte, il débute comme avocat, d’abord à Paris puis à Nevers. Sa renommée d’homme de loi en fait l’un des représentants les plus en vue du tiers état, d’abord aux états généraux d’Orléans en 1560, puis à ceux de Blois en 1576 et en 1588. Premier échevin de Nevers en 1568, Guy Coquille devient procureur général fiscal du Nivernais en 1571 et se fait remarquer comme l’un des adversaires les plus redoutables de la Ligue. Il est, en fait, l’un des grands théoriciens et de la monarchie absolue et de l’Église gallicane comme le prouve, en 1594, la publication de son Traité des libertés gallicanes. Pour lui, «le Roy est le chef et les trois ordres sont les membres; et tous ensemble font le corps politique et mystique, dont la liaison et union est individue et inséparable, et ne peut partie souffrir mal que le reste ne s’en sente et souffre douleur». Coquille est, en outre, l’un des grands responsables de la mise à jour des coutumes. Il fait paraître, en 1590, un Commentaire sur la coutume du pays et duché de Nivernais, puis, en 1595, l’Institution du droit des Français ( Voir extraits) qui fait de lui le meilleur commentateur du droit coutumier du nord de la France. Très attaché à sa province, il en devient l’historien attitré par son Histoire du Nivernais (1595).

COUHARD Jacques

Fils de Pierre, marchand à La Mer et de Claudine PARTHIOT
x 03/02/1766

Voir généalogie

Voir chronologie

Né à St Martin de la Mer le 03/12/1772 Mort le

Maire de St Martin en 1808 

COUHARD Louis-Auguste  Propriétaire à La Mer. Il possède une partie du Bois des Issards. En 1822, il en échange une parcelle avec Lazare COLLENOT
COURTEPEE Claude, abbé Historien du duché de Bourgogne, né à Saulieu le jeudi 23 janvier 1721, fils de Hugues, tanneur à Saulieu, et de Marie BIZOUARD
1774 publication du 1er volume de sa "Description générale et particulière du Duché de Bourgogne" ouvrage de référence sur la Bourgogne de l'Ancien régime.
Mort le 11 avril 1781 d'une "fluxion de poitrine".
CURES DE ST MARTIN DE LA MER Voir détail
   
D   

DUC DU NIVERNAIS 

 

En 1786, le Duc du Nivernais est Louis Jules Barbon MAZARINI-MANCINI, né en 1716, fils de Philippe-Jules-François MANCINI et de Marie-Anne SPINOLA
En 1730 (à 14 ans) il épouse Hélène-Angélique-Françoise PHELIPPAUX de PONT-CHARTRAIN, soeur du ministre MAUREPAS..
Militaire de 1734 à 1742. Il entre à l'Académie française en 1742. Ambassadeur à Rome en 1749, en mission diplomatique à Berlin en 1746, à Londres en 1762.

Il succède à son père à la tête du gouvernement du duché en 1769. Il y acquiert un réputation de libéralisme et de générosité. Il semble que ses intendants et feudataires avaient des pratiques moins libérales, si on se réfère à ce qu'en dit le Comte Beugnot dans ses Mémoires

Il est appelé au Conseil du roi en 1787 par Loménie de Brienne.

Arrêté sous la Terreur, le 13 septembre 1793, il est incarcéré aux Carmes.

Dépouillé de son château ducal de Nevers, qui a été mis à sac, de ses forêts d'Entrains et de Donzy, il avait assez d'esprit pour s'estimer heureux d'avoir conservé sa tête.

J'ai perdu ma fortune entière
Ou s'il m'en reste, ce n'est guère
Je suis mal mis et mal nourri
Ahi ! Povero Mancini !

Mais je n'ai plus regrets, ni peines,
Zulmé m'a donné pour étrennes
Les deux beaux écrans que voici :
Ah ! Ah ! Trop heureux Mancini !

J'ai vu de près la guillotine
Mon sort avait méchante mine
Et j'en avais quelques soucis
Ahi ! Povero Mancini !

Mais je n'ai pas monté l'échelle
Et dans le quartier de Grenelle
Je suis reçu, je suis chéri !
Ah ! Ah ! Trop heureux Mancini !

Il est libéré le 8 octobre 1794, après la chute de Robespierre.

Il travailla alors à la publication de ses oeuvres littéraires (8 volumes, dont 2 de fables) et mourut à Paris le 20 février 1798 à l'âge de 82 ans, en dédiant son dernier poème à son médecin.

Description donnée de ce personnage dans la Reconnaissance au Terrier de 1786 : "Très haut et très puissant Monseigneur Louis Jules Barbon Mazarini Mancini, Duc de Nivernois et Donziois, Pair de Grand d'Espagne de la première Classe, Prince du Saint Empire, Lieutenant Général de Duché de Lorraine et de Bar, Noble Vénicien, Baron Romain, l'un des quarante de l'Académie françoise et de celle des Belles Lettres, etc". Son représentant local était alors Espiard de Mâcon.

Dédicace au Duc de la carte de son duché (1760)

Le Comte Beugnot, dans ses mémoires, décrit les méthodes employées par le Duc pour rénover son terrier.
E  

Famille ESPIARD DE MACON et de Colonge

 

D'azur à trois épis de blé d'or, posés en pal, rangés en fasce

Famille des seigneurs de St Martin de la Mer. Réside au château de Mâcon.

Cette famille descendrait de Jean ESPIARD, maître des arbalètiers d'Eudes IV, duc de Bourgogne en 1343.

Voir la généalogie détaillée de la branche ESPIARD de Bourgogne.

 

Louis Philibert ESPIARD DE MACON

Fils de Philibert et de Madeleine de DREUX-BREZE

Voir généalogie

Né en 1700 Mort le 10/09/1767 ?
Marié le 29/09/1744 à dame Françoise-Xavière DE CHAMPEAU °1722, décédée le 05/04/1790 "devant la porte principale de l’église" de St Martin
Enfants :
- Pierrette °03/09/1745 +31/12/1745
- Joseph °19/10/1746 +24/10/1746
- Marie-Magdalène-Pierrette-Alexandrine °09/12/1747 +28/02/1760
- Françoise-(Xavière)-Jean(-ne)-Baptiste °12/10/1748, mariée le 21/09/1766 à Bernard COMEAU, seigneur de Chery et de Brazey, capitaine du régiment de la Sarre.
- Vivande °11/11/1749 +21/04/1750
- Jean-Baptiste-Lazare-Pierre °26/02/1751 +1815 Lieutenant en second du régiment de la Reine, cavalerie (voir ci-dessous)
- Jeanne-Françoise-Claudine-Bernarde °14/12/1752 +18/12/1752

Seigneur de Mâcon, Champrin, Champeau & Esfourg, il a titre d’écuyer (1er degré de la hiérarchie nobiliaire)

Jean-Baptiste-Lazare-Pierre ESPIARD DE MACON

Fils de Louis-Philibert et de Françoise-Xavière DE CHAMPEAU

Voir généalogie

Né le 26/02/1751 à St Martin de la Mer Mort en 1815
Marié à dame Anne-Augustine-Bénigne ESPIARD de LA COUR
Enfants :
- Françoise-Xavier-Claude-Bénigne °22/06/1778
- Jean-Alexandre °18/09/1780, baron de la Cour
- Bénigne-Victoire °05/07/1783 x (1) à M. MOUSSIERE, fils du maieur de Dijon ; x (2) Jean-Baptiste, comte de Sarcus, capitaine des chasseurs de la Côte-d'Or.
- Eugénie x le 15/07/1801 à Sébastien-Joseph de COMEAU (son cousin)

Chevalier seigneur de Mâcon, Lavault & Champrin, Franceau et dépendances, baron de La Cour et autres lieux, lieutenant (1780) capitaine (1783) du régiment d’infanterie de la reine, lieutenant des maréchaux de France à Semur et chevalier de Saint Louis.

Seigneur local de Saint Martin de la Mer, il a titre de chevalier.
Il est le principal employeur du village, et fait vivre une nombreuse domesticité.
Son château est situé à Mâcon. Voir Photo
C'est lui qui assure police, justice et perception à St Martin de La Mer, pour le compte de la Châtellenie de Liernais, et pour le compte du Duc de Nevers. Il est propriétaire d'une partie du Bois des Issards.
Son beau-frère Claude-Bénigne ESPIARD DE LA COUR est doyen de la cathédrale de Dijon, vicaire général de ce diocèse, et seigneur de Genoux en Bresse. Il est également le parrain de sa fille Françoise-Xavier
Jean-Baptiste-Lazare-Pierre ESPIARD DE MACON émigre en 1792, participe à l'Armée des Princes. Rentre en France en ?.
23-27/06/1794 : vente des biens de la famille Espiard. 126 lots adjugés à 15-20 adjudicataires (dont Jean BOUHERET, propriétaire à Cherchilly, Etienne BLANOT, Claude DONET, la famille COUHARD, François COMMAILLE, etc). Les prix des lots vont de 1000 à 3000 livres et plus.
Ses bien, qui avaient été saisis mais non vendus, lui sont restitués à son retour.
Les registres d'état-civil font apparaître qu'il est le parrain de plusieurs enfants du village.
Il semble avoir de bonnes relations avec la population.

   
F  
   
G  
GARNIER  Notaire de Saulieu qui, en 1675 a établi le papier terrier de la Châtellenie de Liernais. Le suivant, de 1786, est établi par Hérard, notaire à Vésigneux.
GEAY Jeanne

Fille de Philibert °21/12/1739 +<1797 et de Jeanne BEURTON +<1797

Voir généalogie

Née le 11/03/1775 à St Martin de la Mer
Morte le ?
Mariée le 08/05/1797 à Martin BOURMARD 

Elle hérite d'une portion du Bois des Issards à la mort de son père (<1797)

GEAY Martin

Fils d’Emiland
°1736 +27/12/1775
et de Marie NAUDIN °1737 +27/10/1772

Né le 02/06/1760 à St Martin de la Mer
Mort en ?
Marié le 22/11/1785 à Claudine GUERIGNOT °10/12/1765
Enfants :
- Cécile-Marie °19/05/1787
- René °08/02/1791, +14/03/1791
- Claude-François °08/02/1791, +27/08/1791

A été élevé chez le Curé de St Martin (Pierre Antoine MATHEY). Sait lire et écrire
Propriétaire à Mâcon (St Martin)
En 1811 est adjoint au Maire (Dominique Collenot)

GEAY Philibert
dit "Babotte"

Fils d'Emiland Sébastien GEAY
°1703 +21/01/1759
et de Marguerite NEAULT
°1705 +17/09/1760

Voir généalogie

Voir chronologie

Né le 21/12/1739 à St Martin de la Mer
Mort avant 1797
Marié le 18/01/1774 à Jeanne BEURTON °? +<1797
Enfants :
- Jeanne °11/03/1775 Héritière du Bois des Issards
- Claudine °27/12/1776, +10/01/1777 
- François °25/03/1780, +05/03/1782
- Dominique °02/02/1782, +24/02/1782
- Françoise °17/04/1783
- Philibert °03/03/1786

En 1775, tixier (tisserand) de toile à St Martin, puis manouvrier. Il est tuteur de Catherine, fille de son frère Emiland (+27/12/1775). Témoin au mariage (25/01/1785) de (Pierre) Lazare COLLENOT et de Catherine GEAY.
Il ne sait ni lire ni écrire

Co-partageant du Bois des Issards en 1786

Le 03/04/1796 (14 germinal an IV) achète pour un an et pour 50 livres le presbytère de St Martin, délaissé par son titulaire.

   
H  
HERARD Jean-Pierre  Notaire à Vésigneux, commissaire à la rénovation du terrier du Duc de Nevers (actes de 1778 à 1786)
   
I  

IMBERT Dominique

Fils d'Etienne et de Jeanne PERNOT

Voir généalogie

Né le 10/02/1790 à St Martin de la Mer Mort le ?

Héritier du Bois des Issards

IMBERT Etienne

Fils de Nicolas et de Dominique TROLARD

Voir généalogie

Né le 10/04/1765 à St Martin de la Mer Mort le ?
Marié le ? avec Jeanne PERNOT
Enfants :
- Jean-Alexandre °17/09/1786
- Dominique °10/02/1790 Héritier du Bois des Issards (voir ci-dessus)
- Règne °29/09/1791

En 1786, est au service de Mr Jean-Baptiste Espiard de Macon. En 02/1790, manouvrier, en 1791 laboureur.
IMBERT Nicolas

Fils de Jean
°? +?
et de Catherine GEAY
°1709 +03/11/1769

Voir généalogie

Né en 1730 à St Martin de la Mer Mort avant 1817
1er mariage le 03/02/1751 avec Marie DUPUIS °1722 +20/10/1755
enfants :
- Barthélemy-Marie °30/09/1752
- Agathe °02/04/1754
2ème mariage le 13/01/1756 avec Dominique TROLARD
enfants :
- Esmé °08/12/1756 +09/12/1756
- Dominique (f) °13/12/1757
- Etienne °10/04/1765 (voir ci-dessus)

Tixier de toile, puis laboureur à St Martin. Marguillier en de 1765 à 1788
Il sait lire et écrire

Co-partageant du Bois des Issards en 1786 

   
J  
JACQUINOT  
   
L  
SABATIER DE LACHADENEDE Paul-Joseph-Jean-Baptiste , baron °1768 +1833  - Préfet du département de la Côte d'or en 1817. Voir préfets

LALIGANT Claude-Constant

Né à ?, le ?

Avocat au Parlement (de Bourgogne)

Epoux de Jeanne-Baptiste BALLIVET - Mariage le 28 avril 1750 à Liernais

Décédé à ?, avant octobre 1773.

LALIGANT Jacques (Marie)

Fils de Claude-Constant

 

Né à ?, vers 1750

Il épouse Marguerite COLLARD le 5 octobre 1773 à Cussy en Morvan (71).

Acte de mariage (AD de Saône et Loire - Registre 4E 165/5 - Cussy-en-Morvan :

Cejourd'huy cinq octobre 1773, vu le consentement de Mrs les vicaires généraux du diocèse d'Autun en date du vingt deux septembre 1773 signé Guemont vic. gen. , la dispense de deux bans en date du même jour par le même, insinuée et contrôlée le même jour signé Gagnave comis, la rendue accordée par Mr le curé de saulieu le vingt sept septembre, signée Denisy (?) curé de Saulieu, celle de Mr le curé de St Martin de la Mer en date du même jour signée Renard curé de St Martin de la Mer, jay du consentement du curé de Cussy doné la bénédiction nuptialle à Mr Jaque Marie LALIGANT, avocat à la Cour, fils mineur de feü Sr Claude Constant LALIGANT, aussi avocat à la Cour et de dame Jeanne Baptiste BALIVET demeurante à St Martin de la Mer, ses père et mère, et à demoiselle Marguerite COLLARD, fille mineure de Sr Andoche COLLARD, avocat à la Cour demeurant à Saulieu, et de dame Jeanne DUPREY ses père et mère, lépoux assisté de madame sa mère, maître Laurent QUARRE notaire royal à Roussillon son oncle, lépouse assistée de Mr son père, Madame sa mère et plusieyrs autres qui ont signé avec nous et qui tous nous ont certifié de l'âge, demeure et liberté des parties contractantes.

Signataires : Collard-Laligant, Laligant, Ballivet-Laligant, Carré-Verne, Ballivet, Duprey-Collard, Quarré, Collard, Martenne, Caudal (?), Digoy Alexandre, Martenne, C. Courtépée pre préfet du Col de Dijon, Merle, Ballivet, Dupré, Boullenet, Pelletier de Chambure, Dareau, Bureau, Mavillier, De la Martinière, ...

Tout le "gratin" local ... y compris Claude COURTEPEE, natif de Saulieu, et célèbre auteur de la "Description générale et particulière du Duché de Bourgogne". Un best-seller dont la 1ère édition est sortie en 1771.

Le 28 janvier 1778, Jacques-Marie LALIGANT, "conseiller du Roy", est nommé Lieutenant Civil du Bailliage Royal de Saulieu (un des 4 bailliages de l'Auxois) et à la Chancellerie de Saulieu. Il succède dans cette charge à Etienne Philibert de BADIER de JULLENAY.

La fonction disparaît avec la Révolution, et Jacques LALIGANT est donc le dernier nommé à cette fonction. (id. pour le Lieutenant Criminel Jean-Jacques DUPRE).

J-F Baudiau, dans "Le Morvand", le qualifie de "châtelain de Liernais".

"Jacques Laligant, conseiller du roy et lieutenant au bailliage de Saulieu, procédant au nom de Jeanne-Baptiste Balivet ...", sa mère, veuve.

Il est propriétaire d'une portion du Bois des Issards en 08/1788.

Le 07/07/1812, un jugement de la Cour Impériale de Dijon lui restitue sa part du Bois des Issards.

Dans un acte d'échange de terres avec Pierre Lazare COLLENOT, daté du 12/04/1823, il se décrit lui-même comme "ancien magistrat demeurant à Saulieu"

Il décède le ?

 

Jeanne-Baptiste BALIVET, épouse LALIGANT

 

Née en 1719

Epouse de Claude-Constant LALIGANT (mariage à Liernais le 28 avril 1750), indiquée veuve en 1773

Sur le registre d'état-civil de St Martin, le 06/08/1779, Madame LALIGANT est notée "Bourgeoise à La Mer"; J-F. Baudiau écrit qu'"elle jouissait du fief de La Mer en 1784".

Elle est propriétaire d'une portion du Bois des Issards en 1786.

Elle décède à 68 ans, le 05/09/1787 dans sa maison de campagne de La Mer (sur l'état-civil : "relicte [veuve] de Maître COURTAUX-LALIGANT, avocat au Parlement").

LHOMME Jean Mari de Reine CHARLES 
   
M  
  MAIRES DE ST MARTIN DE LA MER   Voir page spéciale sur les maires de St Martin
MARTENOT DE LA MARTINIERE

Une famille de noblesse militaire originaire de la vallée de Chevreuse, près de Paris, qui a acquis au XVIIème siècle une propriété au Maupas sur la commune de Sussey, près de St Martin de La Mer. Barbe MARTENOT de la MARTINIERE épouse André COLLENOT, Marchand-Fermier à Conforgien, le mercredi 24 juillet 1743 à Sussey (21).

La généalogie de la famille MARTENOT de la MARTINIERE

N  
  NOTAIRES   Voir liste
O  
   
P  
  PREFETS DE COTE D'OR

  Voir pages spéciales sur les Préfets de la Côte d'Or

R  
RONSIN François
fils de François et de Pierrette CHARLES

aussi écrit RONCIN ou RONSSIN

Voir généalogie

Voir chronologie

Né le 02/07/1756 à St Martin de la Mer
Mort en 1808
Marié le ? avec Pélagie TISSIER °1760 +30/11/1790 à St M
enfants :
- Nicole °19/02/1786 à St M
- Lazare °1788 à St M
- François °21/01/1790 à St M (voir ci-dessous)

et en 1791 avec Jeanne SERPILLON
enfants :
- Pierrette ° 18/10/1792 à St M
- Pierre °22/09/1796 à St M (aubergiste près de l'église de St Martin) x Marie COLLENOT, fille de Dominique

Manouvrier. Ne sait ni lire ni écrire.
François fait partie des 6 co-partageants du Bois des Issards en 1786, mais il meurt en 1808, avant l'épilogue de cette affaire. C'est son fils François qui est cité dans les documents postérieurs à 1808.

RONSIN François
fils de François et de Pélagie TISSIER

Voir généalogie

Voir chronologie

Né le 21/01/1790 à St Martin de la Mer
Mort en 1866
Marié le ? avec Jeanne BILLARD, fille de Jean-Cécille
enfants :
- Lazare °1819 +1885

En 1808, à la mort de son père François, il hérite d'une des portions du Bois des Issards

   
S  
SERPILLON Etienne   
   
T  
   
U  
   
V  
   

 

NOTAIRES Lieu Dates des actes et nature
Savotte/Savou ? (21) 1349/1359 (fondations paroisse de St Martin)
Laure ? (21) 1383 (fondation paroisse de St Martin)
Garin ? (21) 1384 (fondation paroisse de St Martin)
Girard ? (21) 1391 (fondation paroisse de St Martin)
Brulé ? (21) 1401 (fondation paroisse de St Martin)
Salier/Sallier Bertrand Saulieu (21) 1551/1602/1661 (fondations paroisse de St Martin)
Coquille ? 1567 (fondation paroisse de St Martin)
Laligant Saulieu (21) 1662
Guillet ? (21) 1694
Larusier ? (21) 1694
Morot Saulieu (21)

1717
1721 (fondations paroisse de St Martin)
1751

Varenne Saulieu (21) 1769 (amodiation terre de la paroisse)
1779 (amodiation terre de la paroisse)
1780
1782 (fondation paroisse de St Martin)
1782 (amodiation terre de la paroisse)
1784 (amodiation terre de la paroisse)
Sautereau Saulieu (21) 1785
Hérard Jean (notaire feudataire) Vésigneux (58) 1785 (fondation paroisse de St Martin)
1786 (fondation paroisse de St Martin)
1786 (reconnaissance au terrier)
D'Arnay Louis Saulieu (21) 1788
Laureau Saulieu (21) 1784 (amodiation terre de la paroisse)
1786 (reconnaissance au terrier)
1788 (amodiation terre de la paroisse)
Collenot Jacques-Jean Moux (58) 1789 (cahier de doléances de Moux)
Vaudrey Jean & Magnance & Jacques Anne Saulieu (21) 1791/1811/1827/1830/1831
Tixier Etienne Lazare & Clément Lazare Saulieu (21) 1792/1793/1810/1811/1815/1827/1830
Collenot Précy (21) 1811
Maillot Saulieu (21) 1815
Guényot Saulieu (21) 1831

Retour en haut de la page