Retour à la page d'accueil
Plan du site
Aide - Mode d'emploi du site
Moteur de recherche
Les pages à ne pas manquer
Les nouveautés du site
Site in English
Envoyer un courriel
Le Terrier de Conforgien
Le texte
Histoire
Visites des lieux
Boite à outils
Seigneurs et manants du 16e S
A propos du site
Retour à la page précédente Retour au menu principal

               De quoi s'agit-il ?

 

Drôles de machines ...

Le "bapteur à chiene" (chêne)

dans le texte de la
déclaration des biens du seigneur

Il s'agit d'un moulin à tan ou battoir. Cette machine, dont l'énergie est fournie par l'eau, comme pour un moulin à grains, a pour utilité d'extraire le tan des écorces (généralement chêne et châtaigner).

Le tan, qui a donné son nom au métier de la tannerie, est une substance naturelle qui a pour effet de rendre le cuir imputrescible.

Le mouvement de la roue entraînait une poutre garnie de cames qui soulevaient des battoirs dont la chute écrasait les écorces.

La ville et la région de Saulieu avaient jadis une activité de tannerie très réputée.

Près de Conforgien, il y avait un autre battoir à Chamboux.

Encyclopédie de Diderot et d'Alembert (métier : tannage)
Plan d'un moulin à tan ou battoir (version moderne du XVIIIème siècle)

 

Retour en haut de la page